Cartographie de corrosion multiéléments RMS PA

Imagerie haute résolution sans compromis sur la vitesse

La solution d’inspection multiéléments RMS PA ouvre la voie à une couverture à 100 % de la cartographie de la corrosion des actifs critiques. La solution peut inspecter 10 fois plus rapidement à une résolution plus élevée par rapport à l’UT conventionnel.

Détails

Avantages

  • Jusqu’à 10 fois plus rapide que la cartographie de la corrosion conventionnelle
  • Imagerie haute résolution avec une résolution standard de 1 × 1 mm (0,04 × 0,04 in)
  • Scanner manuel amovible R-scan Array
  • Têtes de balayage fiables et éprouvées sur le terrain
  • Probabilité accrue de détection (PdD)
  • Précision accrue avec une caractérisation améliorée des défauts

Applications

  • Récipients sous pression
  • Pipelines
  • Réservoirs de stockage horizontaux
  • Coques et toits des réservoirs
  • Sphères
  • Coques de navires et autres navires
  • Autres atouts critiques

Cartographie de la corrosion multiéléments

La cartographie automatisée de la corrosion fait désormais partie intégrante des campagnes d’inspection des CND et est largement acceptée dans les programmes de gestion de l’intégrité et les systèmes d’examen écrit. Toutefois, pour optimiser la productivité, les systèmes de cartographie de la corrosion ont généralement été définis avec une résolution relativement grossière : points de données tous les 3 à 5 mm (0,12 à 0,20 po).

Grâce à la technologie UT multiéléments, le système de cartographie de la corrosion automatisé RMS PA peut contribuer à accroître la productivité sans sacrifier la probabilité de détection, grâce à une résolution de 1 mm (0,040 po).

Les sondes multiéléments ont une large empreinte électronique et, avec une résolution de 1 mm (0,04 in) sur toute la largeur du faisceau, la couverture de balayage requise est obtenue avec une réduction de temps significative. La possibilité de collecter des données haute résolution à des vitesses de numérisation élevées améliore la probabilité de détection, améliore l’imagerie et améliore la caractérisation des défauts.

La boîte à eau produit une colonne d’eau contrôlée et stable qui élimine le besoin d’un coin, offrant ainsi les avantages d’une cohérence accrue du signal, d’une précision accrue et d’une zone morte limitée. Ce concept offre une meilleure conformité de surface et un couplage amélioré.

Solution Eddyfi Technologies

Eddyfi Technologies a intégré deux solutions leaders sur le marché, les instruments RMS et M2M, afin de fournir un système d’inspection par ultrasons multiéléments à haute vitesse et à distance avec la méthode de mise au point totale en direct (TFM).

Les capacités de détection incluent la corrosion, l’érosion et la corrosion induite par les microbes (MIC) avec une caractérisation quantifiable et détaillée des défauts, permettant une productivité accrue sans qu’il soit nécessaire de sacrifier la résolution.

Capacités de détection

  • Corrosion et érosion générales
  • Corrosion d’origine microbiologique (MIC)
  • Blistering à l’hydrogène (HB)
  • Laminations

Têtes de balayage RMS

La tête de balayage robotisée RMS, robuste et éprouvée sur le terrain, a été déployée avec succès sur divers actifs, tels que des réservoirs de stockage, des réservoirs sous pression, des pipelines et autres structures critiques dans des environnements difficiles tels que le pétrole et le gaz, l’exploitation en mer, l’exploitation minière et des actifs à des températures pouvant atteindre 200 °C (392 °F).

Le RMS-600 est idéal pour les cadences de balayage sur de grandes surfaces telles que les réservoirs, les réservoirs sous pression et autres structures.

Le RMS-450 est conçu pour fonctionner de manière circonférentielle sur des surfaces courbes telles que des pipelines ou des réservoirs sous pression à partir de 152 mm (6 po) jusqu’à la plaque plate.

Le RMS-300 est un scanner polyvalent pour inspecter les zones à accès limité, les têtes de navires ou d’autres applications nécessitant des largeurs de balayage réduites.

Scanner manuel de matrice R-scan

Le RMS PA intègre un scanner manuel portable détachable pour l’inspection de petites surfaces et d’actifs allant de 101 mm (4 po) à des plaques planes.

La matrice R-scan peut être achetée en tant que scanner indépendant. Il vous suffit de connecter le scanner à un instrument M2M pour disposer d’un système de cartographie de la corrosion multiéléments semi-automatisé dotés de fonctions de collecte de données intégrées.

Idéal pour les composants géométriques complexes et les zones à accès restreint, le module R-scan offre une dextérité améliorée pour l’inspection et une portabilité totale sur batterie.

Instruments M2M

Les systèmes de réseau multiéléments phares Gekko® et Mantis ont une réputation croissante d’être les instruments les plus avancés du marché. M2M est la première marque à proposer des détecteurs de défauts portables multiéléments capables de piloter des matrices et d’exécuter le TFM en temps réel.

Le détecteur de défauts par ultrasons multiéléments Gekko est IP66, ce qui permet aux opérateurs de l’installer sur le terrain sans s’inquiéter des environnements pluvieux et poussiéreux. Gekko supporte les conditions météorologiques extrêmes.

Cliquez ici pour plus d’informations sur les équipements multiéléments Gekko.

Mantis est une version légère et économique de Gekko utilisant les mêmes technologies et l’interface logiciel Capture™. Avec une architecture de récepteurs de pulseurs 16:64, Mantis combine le standard PAUT, l’UT conventionnel, le TOFD et la méthode de mise au point totale en temps réel (TFM).

Cliquez ici pour plus d’informations sur les équipements multiéléments Gekko.

Logiciel de contrôle RMS intégré

Configuration d’inspection rapide et facile avec les têtes d’analyse RMS préconfigurées dans le logiciel multiéléments.

L’interface utilisateur est développée pour faciliter le flux de travail. Le logiciel de contrôle RMS est intégré aux instruments M2M et fonctionne de manière transparente avec le logiciel de capture et d’analyse de données multiéléments.

TFM en temps réel

En raison de la reconstruction des données sous plusieurs angles, la méthode de focalisation totale (FMC)/capture matricielle complète (FMC) dépend moins de l’orientation du défaut que d’autres formes d’échographie avancée. Cette caractéristique permet d’améliorer l’imagerie des défauts et d’accroître la probabilité de détection des mécanismes de dommage mal orientés.

  • Mise au point optimale et résolution spatiale partout
  • Imagerie directe d’une grande zone pour une position de sonde
  • Caractérisation des défauts
  • Imagerie complète du défaut
  • imagerie 3D

Contenu exclusif

Téléchargez notre e-book — Inspection non intrusive (NII)

Cette combinaison technologique unique permet une grande polyvalence lors de l’inspection de réservoirs sous pression et de la tuyauterie associée. Pour effectuer une inspection approfondie du NII, il est nécessaire d’exécuter diverses méthodes avancées de test par ultrasons. En plus de la cartographie de la corrosion la coque, la pratique recommandée par l’industrie consiste à effectuer une diffraction en temps de vol (ToFD) sur les soudures, ainsi qu’un réseau phasé manuel pour les soudures de faces de bride et de buses. Avec le système multiéléments RMS PA, les opérateurs sont désormais en mesure d’effectuer l’inspection complète du NII par un simple changement de sondes.

Spécifications

CONFIGURATION TYPIQUE

Grille de balayage

  • Configurable à partir de 1 × 1 mm (0,04 × 0,04 po)

Couverture par heure

  • 7,8 m2/h (22,5 pi2/h)

Position automatique

  • Mouvement du scanner vers l’origine ou le point sélectionné

Identification du scanner

  • Automatique

Contrôle du scanner

  • Joystick et/ou logiciel

Câble ombilical

  • 15 m (49 pi)
  • 7,5 m (24 pi) et 30 m (98 pi) en option

Épaisseur du matériau

  • Boîte à eau de 15 mm (0,6 po) : jusqu’à 60 mm (2,4 po)
  • Boîte à eau de 30 mm (1,2 po) : jusqu’à 120 mm (4,7 po) en option

Plage de température maximale

  • Mode multiéléments : utilisation continue jusqu’à 80 °C (176 °F)
  • Mode monocristallin : utilisation continue jusqu’à 200 °C (392 °F)

Exigences de puissance

  • 100–240 VCA (50–60 Hz)

Fichiers téléchargeables